lundi 31 décembre 2007

"Lieu de convivialité": ensemble, c'est tout ?

Un nouveau terme est apparu dans la nuit: lieu de convivialité.

Hier encore, mon café s'appelait café, troquet, bistrot, brasserie, bar, pub, cantine, repère, tanière, refuge, deuxième chez moi, zinc, comptoir. Ce matin il s'appel "lieu de convivialité". Convivialité, oui, comme Windows 95. A l'époque, Microsoft nous offrait un nouveau monde, plus convivial.
Nous apprenions alors que :


convivial, adjectif Féminin ale. Pluriel aux.
Sens 1
Désigne des rapports chaleureux et amicaux entre les personnes d'un groupe.
Anglais - convivial
Sens 2
Qui est simple d'utilisation [Informatique].
Anglais - user-friendly




Cette nuit mon bistrot, où il était parfois complexe d'obtenir la note, pitoresque de ramasser sa monaie sur le zinc, est devenu simple d'utilisation. Le café solitaire du lundi matin, la tête embrummée dans les réflexions de la nuit et du week end, est mis à l'index. Lieu des rapports chaleureux et amicaux: c'est tout. Moi qui pensait pouvoir m'y isoler pour lire, penser, m'échapper, et suivre mon imagination sur une route solitaire, je mesure ce matin l'amertume de mon erreur.

A lire : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-994454,0.html
A écouter: http://www.radiofrance.fr/play_aod.php?BR=10815&BD=31122007

jeudi 20 décembre 2007

Arrêter de fumer ? Europe 1 vous propose son aide... si si !


Voila que tout le monde se soucis de votre santé. Apparemment, vous semblez tellement peu soucieux de vous même, qu'au delà des pouvoirs publiques, la radio la plus bleue du PAF vous propose son aide.

Europe1 met en effet à la disposition de l'internaute, des tests, des quizz, et autres articles, pour vous aider à constater des choses surprenantes, innatendues:

- Vous fumer => ce n'est pas bon pour votre santé.
- Vous ne fumez pas => c'est mieux alors.

Merci à Europe 1 de ce soutien. Heureusement qu'elle est là pour se soucier de ma santé, sinon allez savoir, je serais capable de m'en occuper moi même, inconcevable...

mardi 18 décembre 2007

Criminels fumeurs: Bonne Année !


Reprenons donc le fil de ce blog... le calendrier semble le demander. Alors c'est décidé, l'an prochain, dans quelques jours, ce sera fini de la clope au café.

Les explications de madame Bachelot, qui hérite de cette mesure décidée par Xavier Bertrand, sont assez creuses:


Le problème n'est pas d'ennuyer qui que ce soit, c'est d'éviter 66.000 morts par an par tabagisme actif et plus de 5.000 morts par an par tabagisme passif.


Il est triste de constater à quel point le politique s'est enfui du discours de nos hommes politiques. Des morts, des victimes, de la souffrance, il y en a, à cause du tabac, bien entendu. Mais le rôle du politique n'est il pas de dépasser la réelle douleur pour construire un monde ou chacun souffre le moins possible ? La politique ne doit elle pas protéger les hommes de la folie, comme de la peur, de la guerre, comme de l'angoisse ?

Rien vous dis-je, la politique ne semble plus être à l'otrdre du jour.

mercredi 8 août 2007

Canada: L'interdiction de fumer à la maison trépasse

Peut être vous souvenez vous de l'histoire de cette locataire, dont les propriétaires avaient décider de lui interdire de fimer chez elle.

Et bien voila d'heureuses nouvelles en provenance du canada, très sympathiquement signalées par Stéphane.

"Parce que l'interdiction de fumer n'était pas inscrite dans le bail qu'elle a signé en août dernier, Sandra Ann Fowler pourra continuer de fumer dans son logement, a tranché la Régie du logement, qui a ainsi débouté la propriétaire, Olesia Koretski."


Notons au passage, que la législation Candaienne, très Contractuelle, ne parle pas dutout d'interdire des contrats de location interdisant de fumer. Seul l'avocat émet un avis :

La clause anti-fumée dans les logements privés nous apparaît abusive
Espérons qu'il ne soit pas le seul à le penser.

mardi 24 juillet 2007

Kim Jong Il bani la clope: bienvenue au club !

Sérieusement, à voir tout les braves gens qui mettent en place cette interdiction, je vais finir par troouver en nos hommes politiques des inspirations Maoiste admirable.... pas vous ?

A lire donc, dans le Telegraph:
The ban is to protect one man from the effects of his puffing compatriots, but since that man is the reclusive North Korean dictator Kim Jong-il, it is still likely to be vigorously implemented.

lundi 2 juillet 2007

UK: Ceux qui défient l'interdiction de fumer

Dans l'excellente et piquante rubrique Speakers Corner du Telegraph (UK), j'ai trouvé aujourd'hui un appel à discussion.

Que tous ceux qui défient cette interdiction de fumer dans les "pubs" (terme pour des raisons culturelles évidentes intraduisibles), unissez vous !

Il semble, à la lecture de l'article, que de nombreux pubs n'appliquent pas ce bannissement du tabac.

One pub landlord defying the ban said: "It's private property and there's no way they can stop us doing it". He also claimed that around 1,000 fellow publicans had done the same.
A lire, de toute urgence.

mardi 19 juin 2007

Interdiction de la cigarette : l'efficacité mise en doute ?

Dans un article paru le 13 juin 2007 dans Les Echos, nous pouvions lire:

Le paradoxe est étonnant. Alors que plusieurs enquêtes démontrent que l'interdiction de fumer dans les lieux publics a été plutôt bien respectée depuis le 1er février, les ventes de cigarettes sont reparties à la hausse en avril ...(la suite ici)
Heureux que certains chiffres viennent confirmer nos vues.

Apres 6 mois de blog intensif sur ce sujet, je suis convaincu que l'interdiction n'amènera rien de bon dans la lutte contre le tabagisme.

Comptez donc le nombre de choses qui sont interdites et que nous faisons malgré tout.

jeudi 24 mai 2007

Une interditicon too much: c'est les inspecteurs qui le disent !

Des inspecteurs sont chargé de faire respecter la loi d'interdiction de la cigarette.
C'est à dire qu'ils doivent verbaliser les personnes, les entreprises, les associations, qui n'appliquent les nouvelles dispositions.

Un travail qu'ils ne manquent pas de relativiser avec une certaine philosphie.

A voir !



mercredi 23 mai 2007

Interdiction de fumer sur les balcons

Merci à Nouvelles du Nord pour cette info.

Alors en Finlande, l'interdiction de Fumer connaît des développements proches de la traque.

The official can order the smoker to take action in order to restrain or restrict the health hazard caused by his or her smoking. (La suite ici)


Quelqu'un pourra venir vous chercher sur votre balcon pour vous verbaliser en plein délit de fumer en plein air.

J'aimerais que l'on m'explique le sens qu'a cette interdiction. Là vraiment, je ne trouve pas...


lundi 21 mai 2007

Fumeur 2.0: interdiction en angleterre

Après nous avoir fait partager le goût immodéré pour les études de nos amis d'outre atlantique, voila que SCS nous propose une nouveauté qui ne manque pas de piment.

Le 1er juillet 2007, il sera interdit de fumer dans les lieux publics en Angleterre.

Résultat, tout les aventuriers de la finance de la City, qui aiment à fumer cigarettes et cigares dans les Pubs à la sortie du boulot, comptent les heures qui les séparent de cette prohibtion. Et vu que ces braves banquiers sont des fumeurs 2.0, ils ont inveté un outil indispensable: le WidGet compte à rebours.

L'interdiction de fumer: mieux vaut en rire. Sans doutes est-ce là l'esprit de cette trouvaille.

vendredi 11 mai 2007

Interdit de Fumer à l'interieur de vos films préférés

Merci à TRITZ pour cette info pas banale.

Les films dans lesquels le spectateur pourrait appercevoir une personne en train de fumer seront interdits d'accès à toute une partie du public.

La dépêche AFP explique:
"Le comité d'attribution des visas d'exploitation (...) va désormais considérer le tabac comme un facteur (de classement), au même titre que la violence, le sexe et le vocabulaire dans le classement des films", a indiqué le président de la MPAA, Dan Glickman.


Nous y sommes donc arrivé. Après la suppression de la clope dans sa visibilité sociale, on veut l'effacer des scènes de représentation cathartiques. Prohibition, interdiction, censure. Alors que juste de la bonne foi, de la liberté, et de la responsabilité pourraient suffir pour combattre le tabagisme.

jeudi 10 mai 2007

Discrimination féroce à l'embauche pour les fumeurs


Comme le souligne un article fort intéressant du Figaro aujourd'hui, les fumeurs font à présent l'objet de discrimination à l'embauche.
C’est donc l’apparition de nouvelles franges de la population stigmatisées par les employeurs qui inquiète le BIT. Tout particulièrement, les fumeurs. Par exemple, en décembre 2005, l'Organisation mondiale de la santé a tout simplement annoncé qu'elle ne recruterait plus de fumeurs.

Bien loin de créer une coéxistence entre les fumeurs et les non fumeurs, cette loi d'interdiction vient accentuer une tendance discriminatoire.

Voila qui augure le meilleur à propos d'autres lois en préparation.

vendredi 4 mai 2007

Délation fumeuse au canada

Ici, j'ai trouvé aujourd'hui une lettre de délation adressée par un locataire à son syndic.

J’aimerai vous informer qu’aujourd’hui, le 3 Mai 2007, j’ai aperçu deux individus fumer dans l’ascenseur et les corridors du 55 Bédard.

Le climat d'étatisme, et de sannitarisation du lien social semblant s'accroître au Canada, comme en France, il y a fort à parier que, nous autres Français, reprenions vite cette bonne vieille habitude de délation.

vendredi 27 avril 2007

Les Jeux Olympiques amènent l'interdiction de fumer en Chine


Un blog nous présente aujourd'hui des informations venues de Chine.

Là bas, en raison des tout proches jeux olympiques, différentes loi s'appliquant aux alentours du village olympique, ont été édictées. Parmi elles, vous l'avez deviné, une interdiction de fumer dans les lieux publics.

Notez, que malgré le caractère dictatorial de ce régime, ils n'ont pas produit une interdiction totale de fumer dans les restaurants. La loi s'en tient à l'obligation de maintenir l'espace non fumeur à un quart de la surface du bar restaurant.


Cela leur semblait il déraisonnable ? Où pensaient ils que cela pourrait être défavorable à l'image du pays, vu que de nombreux journalistes ou sportifs peuvent être heureux de s'en griller une ? Allez savoir.

jeudi 26 avril 2007

A la Maison - l'Interdiction de Fumer ne passe pas


A lire aujourd'hui, dans la presse canadienne, la description d'un litige entre un locataire et son propriétaire.

La locataire fume chez elle. Le propriétaire souhaite le lui interdire.
Des débats légaux s'en suivent. Passons sur les détails de la législation québécoise. Le plus frappant est la description des efforts de calfeutrage déployés autour de cette locataire fumeuse.

Sous l'évier, il manquait la moitié du mur. Ils ont mis des sacs de plastique et du ruban adhésif.

Fumeuse ou pestiférée ? on s'y méprendrait.
Bonne lecture.

mercredi 25 avril 2007

Interdiction de Fumer: les buralistes en lutte

Merci à M. BA de Paris 11 de m'avoir informé de cette initiative.

Les buralistes proposent une pétition en ligne contre l'application de la loi dans les bars et restaurants, prévue pour le 1 janvier 2008.

Comme je l'ai déjà écrit, je suis assez distant de ce réveil libertaire un peu soudain de la part des débitants de tabac.

Comment peuvent ils reprocher à la l'état d'être interventionniste, alors que la leur métier, leur gagne pain, leur existence, est la conséquence d'une intervention de l'état ?

Cliquez ici pour en savoir plus.

mardi 24 avril 2007

Interdiction de Fumer: l'aveu de l'inspection du travail


Dimanche 22 avril 2007, dans le JDD:
Les inspecteurs du Travail: "Tout ne doit pas passer par le contrôle et la sanction"


Si même eux comprennent la limite, si même eux sont en désacord sur le principe de cette interdiction, je crois que ça se passera de mon commentaire. Bonne lecture.

lundi 23 avril 2007

Arrêter de Fumer des Sardines: Professeur Choron

J'adore la douce fantaisie de cet homme regretté.

Interview: Rencontre avec Luc Dussart

J'ai rencontré ce samedi M. Luc Dussart, consultant en en tabagisme.

Résultat: 1h et quelque d'interview, et des kilos de documents à compulser.

Merci donc, à Luc Dussart de m'avoir accorder de son temps.

Je diffuserais cette interview sur InterdictionDeLaCigarette.Com, en plusieurs morceaux, selon un découpage thématique.

Première partie cette semaine, sans doutes dés mercredi.

vendredi 20 avril 2007

Interdiction de Fumer à l'hôtel: des initiatives intéressantes


Grâce à Sixième Dimension, voila une nouvelle initiative. Des complexes hôtelier (hôtels, restaurant, équipement loisirs et sport) ont décidé de devenir non fumeur.

Tout les espaces sont non fumeur (chambres, couloirs, terrasses, hall etc...), à l'exception notable du bar.
Je trouve finalement cela plutôt positif.

Voila une initiative privée, qui s'appuie sur une volonté, et sur des opportunités de marché. On est dans la sphère de la responsabilité, pas dans celle de l'infantilisation.
Puis, il ne s'agit pas de chasser la cigarette du monde public. On n'efface pas du monde la cigarette, son image, mais aussi le sens que le tabac prend dans le corps social (la mort existe, l'être humain peut aimer des choses qui amènent aussi la mort, présence plutôt pacifique de la pulsion de mort..). Enfin, cette initiative est un pied de nez à la loi votée en France, qui n'interdit le tabac précisément que dans les lieux où sa consommation peut être agréable, et symbolique.

mercredi 18 avril 2007

Arrêter de Fumer : La cigarette en vente libre - en pharmacie

Moi qui dénonce l'infantilisation que constitue cette volonté du politique de nous imposer d'être en bonne santé, à travers notamment, l'interdiction de fumer, je ne pensais pas en trouver autant.
Merci donc à EH de Paris pour cette pépite.


Le principe est simple : au lieu d’aller s’acheter des clopes qui rendent malade au bar tabac, on va acheter des clopes qui rendent « sain » à la pharmacie.
Le contenue : une variante pour adulte d’un bonbon à la menthe.
L’innovation : permettre aux utilisateurs de reproduire l’action d’aspiration.

Bref, voila qu’on est en train de nous vendre un pouce à sucer, un doudou en somme, sous des apparences médicalisées.

Tant d’années de civilisation pour en arriver là : institutionnaliser l’enfance perpétuel, établir à jamais la sous-traitance du bonheur des individus aux autorités parentalo – médicalo - politique.

A voir, quoi que j’en pense.

mardi 17 avril 2007

Si il n'y a pas de fumée, Alors il y a moins de fumée - Une étude Irlandaise

Incroyables ! Ils sont trop forts !
Alors voila, on a payé des gens, pour aller boire un verre dans des pubs iralndais, en Irlande, et pour vérifier qu'il y a beaucoup moins de fumée de tabac dans l'aire depuis qu'il y est interdit de fumer.
Je trouve hallucinant que LeMonde.fr publie une telle idiotie.
La grande nouvelle: si personne ne fume, il y a nettement mois de fumée dans l'air !
La médicalisation de toute notre société nous fait perdre un peu le sens de la réalité non ?


Irlande: l'interdiction de fumer a fait baisser la pollution dans les pubs (étude)
Le Monde.fr 16.04.07


L'interdiction de fumer dans les lieux publics imposée en Irlande depuis mars 2004 s'est traduite par une baisse de 83% de la pollution de l'air dans les pubs, améliorant ainsi la santé des employés, a conclu lundi une étude scientifique.

Cette recherche, menée par l'American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, a porté sur 81 barmen de 42 pubs de Dublin avant et après la mise en place de l'interdiction.

Elle a noté une diminution de 83% de la pollution, de 80% de la production d'agents cancérigènes comme le benzène et de 79% du monoxyde de carbone exhalé.

"Une interdiction complète de fumer sur les lieux de travail débouche sur une réduction significative de la pollution de l'air dans les pubs et une amélioration de la santé respiratoire des barmen", affirme cette étude.

L'Irlande a été le premier pays européen à interdire totalement le tabac dans les lieux publics, en mars 2004.

Le tabac fait environ 6.000 morts chaque année en Irlande, pour une population d'un peu plus de 3,7 millions d'habitants.

lundi 16 avril 2007

Belgique: des restaurateurs s'associent contre l'interdiction de fumer

Que les restaurateurs se plaignent n'attire pas forcément ma solidarité.
Là où leur revendication est finanicère, la mienne est philosophique.

J'avais enquêté au restaurant Le Fumoir d'ailleurs, pour savoir quel était vraiment le sentiment de la direction de ce restaurant parisien.

Alors bon, notons tout de même cette initiative.

Des restaurateurs montent une asbl contre l'interdiction de fumer



Source: 7sur7.be



Environ 80 établissements horeca répartis dans toute la Flandre se sont rassemblés au sein d'une asbl, provisoirement baptisée "Horeca en péril", pour lutter contre l'interdiction de fumer instaurée.

"Cette interdiction est source de discrimination et d'arbitraire", soulignent les membres de l'association. Danny Vermeer, propriétaire d'un restaurant à Mol a inspiré l'initiative de fonder une asbl. Il fut l'un des premiers à autoriser les cendriers dans son établissement. Son cas a d'ailleurs fait très vite des émules.

"La réglementation actuelle discrimine les débits de boissons où de la nourriture est également servie dans une moindre mesure. Depuis l'introduction de l'interdiction de fumer, les exploitants de ces commerces souffrent en moyenne d'une perte de 30% de leurs chiffres d'affaires", explique Danny Vermeer.

Quelques exploitants se sont unis au sein d'une asbl ayant pour principal objectif la suppression de l'interdiction de fumer. "En tant qu'exploitant d'un établissement, on doit pouvoir soi-même choisir d'appliquer ou non l'interdiction de fumer. De cette façon, le consommateur peut aussi choisir de continuer à fréquenter ou non un établissement", a-t-il ajouté.

L'asbl a déjà fait appel aux services d'un avocat. La figure de proue du parti VLOTT, Hugo Coveliers, compte, lui aussi, venir en aide aux exploitants qui auront écopé d'une amende pour n'avoir pas respecté l'interdiction de fumer. (belga)

vendredi 13 avril 2007

Allez donc interdire de fumer à André Malraux !


Un de mes mâitres à penser.
La condition humaine, évidemment, mais aussi un engagement perpétuel.
La résistance, la guerre d'espagne, puis la culture, André Malraux est un homme qui a fait de sa vie une oeuvre.
Démarrons donc ce Week End, en pensant à lui, fumant sa clope, libre.

mercredi 11 avril 2007

Un blogger: "J'arrete le Champix"

Il est inquiétant que ces effets secondaires ne soient médiatisés qu'à présent, alors que ce médicament a bénéficié d'une couverture pub digne d'un remède miracle.

En somme, vaincre la molécule nicotine, par une autre molécule, n'est il pas un mirage de plus. Ne sommes nous pas, encore fois, amenés à sous raiter notre bonheur à la puissance politique paternalisante. Encore plus d'infantilisation, toujours...

IMPORTANT : NOTE DU DIFFUSEUR

La personne responsable du blog où se trouve cette info m'a contacté.
Il m'apprend qu'après avoir contacté l'internaute, le témoins, il considère ce témoignage avec beaucoup de méfiance.
Mes commentaires, je les maintiens, ils ne semblent pas être contredits par cette note.


Un message transmis au Blog unairneuf.org. Publié le 15/03/07.

A lire.

J'arrête le Champix

[Témoignage de ST reçu par email hier soir]

J'ai lu quelques uns de vos articles autour de l'arrêt tabac. J'ai pensé qu'éventuellement mon témoignage à propos du Champix pourrait vous intéresser. Si ce n'est pas le cas, je vous prie de bien vouloir m'excuser du dérangement.

Je prends les pilules Champix depuis 25 jours, j'ai arrêté de fumer il y a exactement 17 jours (pas une seule cigarette depuis). Mes résultats, loin de toute chapelle ou dogme :

Il y a beaucoup d'effets secondaires. Dès le début, j'ai ressenti des fortes nausées (nausées qui présentent au moins l'avantage d'être dissuasives pour la boulimie compensatrice), une alternance diarrhée-constipation (désolée pour les charmants détails, mais c'est du vécu comme je l'ai dit). Des vertiges de temps à autres, une fatigue intense par intermittence et depuis peu des papillons qui dansent devant les yeux (petites lumières argentées) et un genre de somnolence-perte de vigilance et perte de concentration qui m'a coûté un accrochage en voiture.

Par là-dessus j'ai depuis peu des accès de déprime intenses mais ça honnêtement je ne sais si je dois l'imputer à Champix ou au sevrage en lui-même.

Mes conclusions :

J'arrête le Champix car :

- Soit tous ces symptômes sont imputables au sevrage et dans ce cas Champix ne m'est d'aucune aide (je le sais d'autant plus que je peux comparer ayant arrêté il y a quelques années sans aide aucune avec un résultat au moins égal), donc ça c'est l'option moindre mal : il est inefficace hormis l'effet placebo.

- Soit ces effets secondaires sont imputables à Champix et dans ce cas c'est pire que tout car non seulement il n'aide pas mais en plus c'est un poids et une gêne.

Voici mon expérience personnelle du Champix au jour 25 de la prise de pilule.

mardi 10 avril 2007

Interdiction de Fumer: Alain Gérard Slama répond

Je partage avec Alain Gérard Slama beaucoup de point de vues.
Celui sur la cigarette s'ajoute donc.
C'est exactement ces raisons qui motivent mon blog.

Merci à lui, donc !


D'ALAIN-GÉRARD SLAMA.
Le Figaro le 02 février 2007


Quand fumer devient un délit

Qu'il faille lutter contre l'abus du tabac, c'est l'évidence. Cet abus a brisé assez de bonheurs et de destins. Qu'il faille lutter contre le simple usage du tabac chez les jeunes n'est pas moins nécessaire. C'est beaucoup plus discutable en ce qui concerne les adultes, sauf à considérer ceux-ci comme des mineurs. La principale difficulté vient du «tabagisme passif», dont les méfaits sont démontrés chez le nourrisson, l'enfant et l'adolescent, et qui peut provoquer des troubles cardiaques et respiratoires chez les adultes en cas d'exposition régulière et prolongée.

Bien que difficiles à distinguer des effets des pollutions ordinaires, ces données doivent être prises en compte. Elles l'ont été, il y a quinze ans, par les lois Evin. Or voici que, sous la pression des associations des droits des non-fumeurs, ces lois viennent d'être jugées insuffisantes. Le gouvernement s'est laissé entraîner à un nouveau texte d'interdiction aggravée, tandis que les fumeurs font l'objet, dans les médias, d'une campagne de propagande d'un infantilisme affligeant. Bien entendu, le décret du 16 novembre 2006 entré en vigueur depuis le 1er février n'a pas tout faux. L'interdiction de fumer dans les moyens de transport collectif se justifie dans les cabines et les wagons, beaucoup moins dans les gares. La proscription du tabac dans les cours de récréation et les lieux d'hébergement des mineurs aurait dû intervenir depuis longtemps. Mais le premier alinéa du décret, interdisant de fumer
«dans tous les lieux fermés et couverts qui accueillent du public ou qui constituent des lieux de travail», étend de façon abusive des contraintes qui, admissibles dans l'espace public où l'Etat doit donner l'exemple, ne le sont pas dans l'espace privé. Il aurait été normal que les dirigeants des entreprises, restaurants, cafés ou hôtels soient invités à négocier des accords avec leur personnel, sous le contrôle des inspecteurs du travail. A défaut, l'interdiction générale, sous réserve de l'installation de locaux d'une étanchéité draconienne, aura pour effet d'écarter de l'embauche ceux qui auront l'imprudence d'avouer que la cigarette fait partie des aménités de leur vie.

Bref, fumer est devenu un délit. Loin de constituer un progrès, le nouveau texte consacre une succession d'échecs : échec de l'éducateur, du médecin ; échec du législateur entraîné dans une fuite en avant. La vigilance des règles préventives, destinées à encadrer un ordre sans conflit, ne laisse plus la moindre place à l'apprentissage des codes de civilité. L'exercice de la liberté doit s'arrêter là où il nuit à autrui, mais la vie en commun exige aussi de chacun qu'il consente à payer sa part de la liberté des autres. Apparemment, aux yeux du plus grand nombre, la liberté ne vaut plus un sou, et l'argument du coût de la Sécurité sociale, qui pourrait être corrigé par l'assurance, est devenu dirimant.

Avec pour idéal zéro risque, zéro tolérance et zéro responsabilité, les idéologues du droit opposable à l'air pur nous préparent un monde irrespirable.

lundi 9 avril 2007

La Cigarette : un classique - Gad Elmaleh

C'est tellement mieux que toutes les campagnes antitabac.

Finesse et humour, voila qui replace chacun dans son rôle d'individu responsable, face à ses propres non sens, mis au jour par le rire.



samedi 7 avril 2007

Fumer rend improductif - From the US

Et les gens qui prennent un dessert en déjeunant sont probablement moins productifs ?
Et ceux qui ont plus de 55 ans, perdent plus de temps dans les escaliers ?
Et ceux qui sont gros, vont moins vite d'un bureau à un autre, et font perdre du temps donc de l'argent aux entreprises ?

La grande nouvelle ! Entendes bien, on ne s’en doutait pas : Fumer rend malade ! Fumer fait perdre du temps !
En voila un résultat qui nécessitait des études scientifiques !

Avec des raisonnement comme ceux ci, on n’a pas fini de discriminer sur n'importe quel critères. C'est terrifiant en fait.


Merci à SCS pour m'avoir fait parvenir cet article paru sur Bloomberg.com le 29 mars 2007


Smokers Take More Sick Leave, Make Poorer Workers

By Etain Lavelle

March 29 (Bloomberg) -- Smokers take an additional eight days of sick leave a year and are more likely to perform poorly in the workplace compared with non-smokers, according to two new studies published today.

Smokers in Sweden took extra days off sick compared with their non-smoking colleagues, researchers at the Free University of Amsterdam said. A separate analysis of the career progression of women entering the U.S. Navy found tobacco users performed worse than non-smokers.

Tobacco is the second major cause of death in the world, claiming one in 10 adults, and the fourth-most-common risk factor for disease, according to the World Health Organization in Geneva. People who smoke tend to choose riskier jobs and have poorer health, researchers said.

``Cigarette smoking might simply be a marker for other underlying factors such as non-conformity and high risk-taking, that contribute to poorer performance,'' San Diego State University researcher Terry Conway wrote in an article in the U.K. journal Tobacco Control.

In the Swedish study, Petter Lundborg and colleagues analyzed national data on sickness absence in 14,000 workers between 1988 and 1991. Smokers took an extra 11 days off compared to non-smokers, which was adjusted to eight days to account for the nature of their jobs and underlying health.

Sick Days

Smokers took an average of 34 sick days a year, compared with 20 days taken by those that never smoked, and 25 days taken by former smokers. At an average of 25 days a year, Sweden's sickness-absence rate is the highest of all countries in the Organization for Economic Cooperation and Development. The U.S. average is nine days.

``The results suggest that policies that reduce and/or prevent smoking may also reduce the number of days of sick leave,'' Lundborg and colleagues wrote in Tobacco Control.

Countries across the European Union have banned smoking in public places, including Ireland, Italy, Malta, Spain and Norway. A ban will be in place across the U.K. starting in July after England, Wales and Northern Ireland join Scotland, which barred the practice last year.

Lundborg recommends further research into the correlation between sick leave and smoking, as factors other than tobacco use may play a part in the absences.

In the U.S. Navy study, researchers reviewed the career progression of almost 5,500 women entering the U.S. Navy between 1996 and 1997, Conway said.

The smokers were more likely to be discharged for medical reasons, bad behavior, misconduct, drug misuse and personality disorders, compared to non-smokers. They were also more likely to leave before they had served their full term and be paid less.

The study was supported by the U.S. Department of Defense. There are currently around 59,000 women serving in the U.S. Navy.

Tobacco Control is produced by the BMJ Publishing Group Ltd., an arm of the British Medical Association. The association has no control over the journal's editorial policy or content.

To contact the reporter on this story: Etain Lavelle in London at at elavelle1@bloomberg.net

Last Updated: March 29, 2007 10:19 EDT

vendredi 6 avril 2007

Interdiction de Fumer dans les restaurants: Un député engage enfin une réflexion publique

Enfin ! Une porte s'ouvre ?
Même si les termes employés ne me conviennent pas forcément, il faut reconnaître que c'est un premier pas vers une papproche plus réaliste.

vendredi 6 avril 2007 - Bienpublic.com

le député préconise un AMÉNAGEment de LOI

Tabac : François Sauvadet au secours des bistrots

Sans occulter les enjeux de santé publique, François Sauvadet, député de la IVe circonscription de Côte-d'Or, souhaite aménager l'interdiction de fumer dans les lieux publics en fonction de la taille de l'établissement, « afin de ne pas condamner l'activité » des petites structures.

«Il n'est pas question de revenir en arrière et les enjeux de santé publique sont trop importants : 60 000 fumeurs décèdent chaque année en France, tandis que 5 000 personnes sont victimes du tabagisme passif. Mais il est important de redonner une certaine liberté aux responsables de petits cafés notamment, afin de ne pas condamner leur activité. » Pragmatique, le député de la IVe circonscription François Sauvadet, vient de déposer une proposition de loi tendant à aménager l'interdiction du tabac en fonction de la taille de l'établissement concerné.

En clair, ce texte, « déjà signé par certains parlementaires », et qui pourrait être débattu après les élections législatives avec la nouvelle composition de l'Assemblée nationale, prévoit de donner le choix aux propriétaires de petits bars et autres cafés restaurants.
« Par dérogation (.), les cafés, hôtels, restaurants, discothèques et bars-tabacs de moins de 100 m2 font le choix, avant le 31 décembre 2007, d'être totalement ''fumeur'' ou totalement ''non fumeur''. Dans le cas où l'établissement choisit d'être fumeur, il se dote d'un dispositif d'extraction aux normes en vigueur. » 50 % de baisse du chiffre d'affaires Les établissements de plus 100 m2, « sont ''non-fumeur'', mais peuvent se doter avant le 31 décembre 2007, d'une salle ''fumeur'', totalement hermétique et équipée, d'un dispositif d'extraction ». En clair : plus d'interdiction totale, mais des aménagements, selon la volonté des professionnels et bien sûr, des clients. « Le principe de la protection contre le tabagisme doit être garanti et respecté », précise le candidat à sa propre succession. Mais « les exemples européens ont montré les conséquences économiques catastrophiques engendrées par cette mesure, dans les bars, les cafés et les restaurants », poursuit François Sauvadet, avançant le chiffre de 50 % de baisse du chiffre d'affaires, « quand ils ne sont pas contraints à la fermeture ».

Des lieux de vie. « Pour être acceptée de tous, une nouvelle législation doit concilier les différents intérêts en présence. Nous ne pouvons pas condamner les commerces de proximité, qui représentent, au-delà des considérations économiques, les derniers lieux de vie et de convivialité. » Liberté des uns, liberté des autres. Avant même de se représenter devant les urnes, le député UDF planche déjà sur ce prochain mandat qu'il espère tant, et pour lequel, il vient d'entrer en campagne. Signe de sa confiance ?

J.-Ph.G.

lundi 2 avril 2007

Pays de Galles: Interdiction de Fumer

Le Monde.fr - 02/04/2007

Galles: l'interdiction de fumer dans les lieux publics entre en vigueur

L'interdiction de fumer dans les lieux publics au Pays de Galles est entrée en vigueur lundi à 05h00 GMT, chaque individu ne s'y conformant pas risquant une amende.

Ces restrictions imitent une législation semblable adoptée en Ecosse en mars 2006. L'Angleterre doit faire de même à partir du 1er juillet.

Ceux qui continueront à fumer dans les pubs et bars gallois encourront une amende de 50 livres (74 euros) et l'Assemblée locale a lancé une campagne publicitaire pour avertir les Gallois de la date d'entrée en vigueur de cette interdiction.

"Ce ne sera pas une approche punitive, draconienne", a insisté le ministre gallois de la Santé, Brian Gibbons.

Les propriétaires et gérants d'établissements qui n'afficheront pas correctement la mention "Interdiction de fumer" pourront également être sanctionnés d'une amende de 200 livres (290 euros), et de 2.500 livres (3.600 euros) s'ils autorisent les gens à fumer.

L'interdiction concerne également les théâtres gallois, les acteurs pouvant eux-mêmes écoper d'une amende s'ils fument sur scène, quand bien même leur personnage le requiert.

vendredi 30 mars 2007

South Park - Campagne Antitabac

J'imagine que comme moi vous goûterez la description si réaliste des campagnes antitabac.

jeudi 29 mars 2007

Interdit de fumer chez soi: Ontario

Merci à Stéphane Waffo et à son excellent Blog pour cette information et pour m'avoir aider à trouver la source.

Ontario
La cigarette bannie des immeubles à logements?

Info LCN QUEBECOR MEDIA
Voir la vidéo ici.

L'Ontario songe à interdire la cigarette dans les immeubles à logements.

Le ministre ontarien de la Santé, George Smitherman, indique que ce projet est actuellement à l'étude. Il préférerait que les forces du marché incitent les propriétaires de logements à interdire la cigarette dans leurs immeubles, mais il reconnaît qu'il serait utile de discuter de la pertinence d'une loi qui pourrait venir appuyer de telles initiatives.

Il ajoute que le pouvoir de trancher se trouve entre les mains de la population.

Les propriétaires d'immeubles, les dirigeants d'hôpitaux et les militants anti-tabac aimeraient qu'il y ait un débat sur la question puisqu'en ce moment les locataires ne peuvent avoir la garantie de profiter d'un environnement sans fumée.

Le premier ministre Dalton McGuinty a toutefois déclaré que son gouvernement n'envisageait pas la possibilité d'étendre la loi actuelle sur l'interdiction de fumer aux immeubles à logements.

Des promoteurs privés et des propriétaires d'immeubles en Colombie-Britannique et au Manitoba, ainsi qu'au Michigan, aux États-Unis, ont déjà commencé à interdire la cigarette dans certains de leurs immeubles à logements et à condominiums.

Il est présentement interdit de fumer dans les ascenseurs, les halls d'entrée et les salles communes en Ontario, mais pas dans les logements résidentiels.

En vidéo, écoutez le reportage de Pascale Déry.

mercredi 28 mars 2007

Libye - Khadafi Interdit la cigarette

Merci à Bharatweb qui a mis cette info sur notre route.

LE COMITE POPULAIRE GENERAL INTERDIT DE FUMER DANS LES LIEUX PUBLICS.

Tripoli, 22 mars 2007, Arrabih (Jana) – Le comité populaire général a indiqué qu’il va appliquer les mesures d’interdiction de fumer dans les lieux publics, dans les moyens de transport et dans les salles de spectacles, ainsi que dans les établissements scolaires.

Le comité a affirmé que selon la résolution no.-494 de 1989 concernant la lutte contre le tabac et pour préserver la santé publique, il est interdit de faire de la publicité pour les cigarettes.

mardi 27 mars 2007

Xavier Bertrand: "Mon meilleur souvenir: Le tabac"

Entretien publidé le 26/03/2007 sur la plume et le bistouri

Xavier Bertrand: «Je ne vais pas changer mes habitudes»

15 heures, ce lundi, passation des pouvoirs, avenue de Ségur, au ministère de la santé et des solidarités. Xavier Bertrand refile le bébé à son ministre délégué, Philippe Bas. L’assemblée fait une ovation au partant qui, à peine sorti du ministère, retire sa cravate. C’était la règle qu’il s’était fixée. Quand il est ministre, cravate. Et quand il est porte-parole du candidat Sarkozy, col ouvert. Xavier Bertrand répond, par téléphone, à nos questions.

Maintenant que vous connaissez les dossiers, et que vous êtes plutôt apprécié, vous partez. Quelle drôle d’idée...
Non, c’est tout simplement, parce que je pense que les choses doivent être claires. A partir du moment où je me suis engagé avec Nicolas Sarkozy, je m’engage totalement. De plus, au ministère, les gros dossiers sont clairement sur les rails. Je pense partir, sans laisser de poussière sous le tapis.

Votre plus belle réussite, pourtant passée inaperçue?

Au-delà de la gestion des crises sanitaires, c’est peut-être la préparation face aux nouveaux risques sanitaires, et le vote en particulier au parlement de la création d’un corps de réserve sanitaire.

Votre meilleur souvenir?

Le tabac. Le 1° février 2007, jour d’entrée en vigueur du décret. Ce matin-là, quand j’ai vu les gens, dehors, à la porte de leur entreprise, qui fumaient pour certains. On s’est regardé, ils souriaient, et je me suis dit que c’était gagné.

La réunion la plus longue que vous avez dû supporter?

Je pense que c’était celle, l’été dernier, avec les chirurgiens. On a passé des heures et des heures. Et ce n'était pas simple, car tout ne dépendait pas que de moi, mais aussi de l’Assurance maladie. Ce sont les situations les plus délicates quand on n’a pas toutes les clés en mains.

Votre plus grosse engueulade?

La dernière, en tout cas, a été lors des discussions avec l’Assurance maladie sur le prix de la consultation des médecins généralistes. Cela faisait deux ans qu’on le savait, deux ans que l’on avait dit que la médecine générale devenait une spécialité médicale. Et que, donc, le prix de la consultation devait suivre. Je ne comprenais pas pourquoi on était arrivé à cette situation de blocage. Une autre colère? Quand on m’a dit qu’il ne fallait pas publier le baromètre des infections nosocomiales, que c’était dangereux. J’ai dit qu’il était hors de question de le repousser.

Votre échec?

J’aurais aimé que les restaurants deviennent non fumeurs au 1° février. Mais juridiquement ce n’était pas possible. Et c’est d’autant plus dommage que les esprits y étaient prêts. Mais aussi la gratuité de la télévision pour les enfants hospitalisés. Je ne trouve pas normal qu’ils doivent la payer.

Votre plus grande peur?

Ce n’est pas un sentiment qui m’anime. Par contre, au moment de la canicule de l’été dernier, j’avais la crainte que les fortes chaleurs au début de la journée ne se poursuivent, et que cela se traduise par des morts.

Une injustice que vous avez ressentie ...

Votre article. Quand vous avez parlé dans Libération d’un ministre invisible. Cela étant, il m’a obligé à plus communiquer. Le temps en politique vous est toujours compté. Vous disiez aussi que j’avais perdu tous les arbitrages, ce qui n'était pas vrai. Mais c’est vrai qu’après, j’ai cessé d’être toujours discipliné.

Le dernier fou rire au ministère?

Ce matin, dans les propos de mon directeur de cabinet, Jean Castex, qui a parlé des rêves qui allaient m’animer dans les semaines qui allaient venir.

Qu’est-ce que vous regretterez dans votre bureau?

Rien, car je vais reprendre les objets de ma ville que j’avais amenés. Dont une boussole, car j’ai été adhérent du club de la boussole. C’est important de ne pas perdre le nord.

Ce n’est pas trop dur de dire comme porte-parole l’inverse de ce que vous disiez comme ministre?

Ce n’est pas le cas. Car je ne suis pas du genre à changer de position, Je revendique la cohérence.

Et votre prochain ministère?

Je ne me suis jamais posé cette question. Et comme cela m’a plutôt bien réussi, je ne vais pas changer mes habitudes.

Propos reccueillis par Eric Favereau

dimanche 25 mars 2007

Deneuve

Pour la beauté....

jeudi 22 mars 2007

Allemagne : chaque Länd choisira son Interdiction de Fumer

Allemagne : chaque Länd devra se prononcer individuellement sur l'interdiction de fumer dans les restaurants et les bars

Euronews - La Vidéo est à voir ici

Les présidents des 16 Länder allemands sont réunis ce jeudi à Berlin pour décider de l'avenir de la cigarette dans les bars et les restaurants... Cette réunion présidée par la ministre de la santé Ulla Schmidt devrait également élargir le débat à l'interdiction de fumer dans les bâtiments publics et les écoles.

En décembre dernier, le gouvernement fédéral a décidé que la responsabilité de légiférer revenait à chaque Land car une loi fédérale violerait les constitutions de chacun des états. La chancelière Angela Merkel pousse les présidents des Länder à apporter la plus grande protection possible aux non-fumeurs.

Mais les analystes estiment que ces pourparlers qui n'aboutiront pas forcement aujourd'hui donneront finalement naissance à un patchwork de lois très différentes d'un Etat à l'autre. Les restaurateurs qui craignent pour leur commerce et les fabricants de tabacs tentent également de peser dans la balance...

mardi 20 mars 2007

Danemark: Interdiction de Fumer dés le mois d'Août

Interdiction de fumer dans les lieux publics au Danemark en août prochain

Canadian Press | Tuesday, March 20, 2007


COPENHAGUE (AP) - Pour protéger les non-fumeurs des volutes cancérigènes, le gouvernement danois a annoncé mardi qu'il allait interdire la cigarette dans les lieux publics à compter du mois d'août. "Il ne sera plus permis de fumer à l'intérieur sur les lieux de travail, dans les institutions éducatives, les transports publics et les restaurants", a déclaré le Premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen lors de sa conférence de presse hebdomadaire.

L'Irlande, l'Italie, Malte, la Norvège, la Suède et l'Ecosse interdisent déjà aux fumeurs de s'en griller une dans les bars et les restaurants. Initialement prévue le 1er avril, la prohibition danoise n'entrera en vigueur que le 15 août, le gouvernement octroyant un délai d'adaptation aux lieux accueillant les accros de la clope. Les fumeurs pourront en effet continuer à s'abîmer les poumons dans des pièces séparées, voire au travail s'ils ne partagent pas leur bureau.

© La Presse Canadienne 2007

lundi 19 mars 2007

Interidtcion de fumer: Opportunité de drague

La découverte d'un nouveau lieu pour draguer.

Extrait de la revue de presse de RTL ce matin.
A écouter ici.

La découverte d'un nouveau lieu pour draguer.

La loi nous fixe ses contraintes, mais les interdictions offrent parfois à ceux qui en sont victimes de nouvelles opportunités. Exemple débusqué par le magazine Elle de cette semaine : l'interdiction de fumer dans les lieux publics a créé un nouveau territoire de drague inespéré. Les trottoirs sur lesquels on vient en griller une, en abandonnant son bureau pour quelques minutes, sont devenus le lieu où s'allument aussi les passions. Que faire d'autre en effet, pendant qu'on fume sur le bitume, que de lier connaissance, et quelles meilleures circonstance pour créer le contact, entamer la conversation. Dans Elle, Sophie Fontanel décrypte déjà les coutumes liées à ce nouveau phénomène, et nous offre quelques conseils si l'on veut profiter de l'intermède tabac pour draguer ou tout faire pour être. Par exemple, ne jamais téléphoner, il faut quand même rester disponible. Ne jamais emporter un dossier pour faire celle ou celui qui continue de travailler, descendre seul, pas en bande. Ne jamais brancher son baladeur à musique, ne jamais aller fumer avec le boss, car dans ces condititons, je lis que "soit tout le monde se tire, soit tout le monde rapplique", ce qui n'est pas très stratégique. Bref, la flamme se déclare aussi au bout du briquet.


vendredi 16 mars 2007

Les débitants de tabac répondent

Le site 20minutes.fr publie aujourd'hui une discussion entre les internanutes et M. Le Pape, président de la confédération des débitants de tabac.


Un extrait:
9 - Vous sentez vous un peu responsable des morts du cancer dû à la cigarette ? – Vincent

Cela me surprend…on ne pose jamais cette question aux vendeurs de voitures à propos des victimes des accidents de la route ! Comme tous les Français, les buralistes partagent un certain nombre de préoccupations sur les problèmes de santé. Nous sommes des citoyens comme tout le monde. Et nous pensons que dans le domaine de la santé tout doit passer par un travail en profondeur. Et non par « les artifices » de la santé spectacle.


A suivre sur 20minutes.fr

mercredi 14 mars 2007

Interdiction de fumer dans les bars à Chicha

Le premier reportage de ce journal nous concerne donc.

mardi 13 mars 2007

Les lieux de la nuit face au casse-tête des réglementations

Lois sur la protection des mineurs, l'alcool, les nuisances sonores ou le tabac. Les exploitants s'interrogent sur leur capacité à faire appliquer les textes

Le Monde - Article paru dans l'édition du 03.03.07

Les 26, 27 et 28 février, La Maroquinerie, salle de concert parisienne, a dû fermer ses portes sur décision de la préfecture de police. Motif invoqué : « trouble à l'ordre public dû à l'alcoolisation d'un mineur ».

La salle risquait neuf jours de fermeture, le préfet a minoré la sanction. S'il ne remet pas en cause le trouble provoqué par les jeunes gens à la sortie du concert, le directeur des lieux rappelle que la mineure en question avait 17 ans et demi.

En décembre 2006, Le Lavoir moderne parisien était frappé de la même décision, pour une semaine, du 30 décembre au 8 janvier. Cette fois-ci, pour cause de tapage diurne, lors du festival d'été « Nous sommes tous des Africains », qui s'est tenu du 14 juin au 16 septembre 2006, et ouverture illicite d'un débit de boissons. L'établissement possède pourtant une licence de restaurant.

« Récemment, lors du concert d'un de ces jeunes groupes de rock à la mode, le public avait entre 14 et 18 ans, raconte Sarah Schmitt, directrice du Nouveau Casino. Nos serveurs devaient demander la carte d'identité à chaque fois. Nous ne voulions prendre aucun risque. Mais nous sommes de plus en plus souvent confrontés à ce type de problème. »

Alcool, protection des mineurs, sécurité du public, nuisances sonores, les salles de spectacles et discothèques sont soumises depuis toujours à une réglementation stricte en la matière, celle du code de la santé publique. Cette réglementation vient d'être renforcée, depuis le 1er février, par l'interdiction totale de fumer dans les lieux publics. Certes, les débits permanents de boissons à consommer sur place, casinos, cercles de jeu, débits de tabac, discothèques, hôtels et restaurants bénéficient d'un délai jusqu'au 1er janvier 2008 pour s'adapter à la nouvelle réglementation antitabac. Mais l'inquiétude se ressent chez quelques professionnels qui, sans remettre en cause le bien-fondé de la loi, s'interrogent sur les conséquences de son application.

LE VA-ET-VIENT

« Si les gens sortent fumer une cigarette, je risque désormais d'être attaqué pour tapage nocturne... », fait remarquer Toni Gomez, propriétaire de L'Etoile, restaurant club huppé des Champs-Elysées. Au Rex Club, comme au Nouveau Casino, clubs plus « underground » de la capitale, la décision est prise : en 2008 pas question d'autoriser le va-et-vient.

« Trop compliqué à gérer, trop risqué surtout en termes de sécurité et de lutte contre le trafic de dr ogue », explique Fabrice Gadeau, gérant du Rex Club. On y dansera sans fumer. Si certaines salles de concerts bénéficient en tant que « débit de boissons à consommer sur place » du délai supplémentaire, la plupart se doivent d'appliquer la loi.

Dans les faits, et malgré les déclarations d'intention, le public des concerts « rock » grille allégrement ses cigarettes en dépit de quelques rappels à l'ordre des services de sécurité. L'esprit « contestataire » s'accorde mal avec la nouvelle loi. En cas d'infraction à ces réglementations, tous ces lieux risquent une fermeture administrative pouvant aller jusqu'à six mois, si elle est prononcée par le préfet ; un an, par le ministre de l'intérieur.

« Une décision dramatique pour l'établissement », s'insurge Patrick Malvaës, du Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs (SNDLL). Il dénonce depuis des années l'inflation réglementaire qui encadre le secteur de la nuit. Mais plus encore le caractère « précaire » de toute activité nocturne, qui nuit à sa professionnalisation.

« INÉGALITÉ TERRITORIALE »

En effet, après 2 heures du matin, tous les lieux, y compris les discothèques, fonctionnent grâce à une autorisation d'ouverture tardive, accordée, refusée ou retirée par les préfets de chaque département.

Elle peut être exceptionnelle ou permanente, mais doit être régulièrement renouvelée. Une « inégalité territoriale inadmissible », selon le SNDLL. Une adaptation indispensable aux particularités locales, et qui sait faire preuve de souplesse, si nécessaire, répond le ministère.

Pour aider les propriétaires d'établissement dans cette jungle juridique, l'UMIH, syndicat de l'hôtellerie, café et discothèques, a imaginé, en collaboration avec le ministère de l'intérieur, un « permis d'exploitation » de la licence IV (nouvel article L.3332-1-1 du code de la santé publique).

Il devrait, selon le ministère, « permettre aux exploitants de débits de boissons de mieux appréhender les obligations qui leur incombent ». Il sera délivré après une formation.

Un décret d'application vient d'être transmis au Sénat. Le SNDLL y voit, de son côté, une démarche administrative de plus.

Odile de Plas

lundi 12 mars 2007

Enfumés par la loi sur le tabac

Panier du manager


A Orléans, comme partout ailleurs, la loi du 1er février 2007 relative à l'interdiction du tabac dans les entreprises et les lieux publics s'applique avec une souplesse qui dépend bien souvent de la position hiérarchique. Plus la fonction est élevée, plus on s'offre des libertés avec la loi, sans risque majeur de voir l'un de ses subordonnés porter plainte.
Certains représentants du personnel, comme ici, au siège des Parfums Christian-Dior de Saint-Jean-de-Braye (Loiret), ont très tôt senti le danger venir. Dès 2005, ils ont exigé et obtenu une modification substantielle du règlement intérieur de l'entreprise. «Il était question d'interdire le tabac dans les seuls bureaux collectifs, se souvient Didier Vela, délégué CGT et représentant du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Nous avons demandé que cette mesure juste soit étendue à tous les espaces. Qu'il n'y ait pas quelques privilégiés qui fument tranquillement dans leur bureau pendant que les autres se retrouvent au pied des bâtiments dans les courants d'air ou sous la pluie.» Résultat : l'entreprise s'est fendue d'un superbe Abribus doté de cendriers, et assure à tous les salariés qui le souhaitent la prise en charge totale des traitements médicamenteux pour arrêter la cigarette.
Cette position salutaire pourrait utilement inspirer les salariés de la région et leurs représentants. Ici, dans les couloirs de l'hôtel de région, règne une atmosphère étrange. D'un côté, les «exécutants de base», qui se retrouvent à «faire le trottoir» deux ou trois fois par jour. De l'autre, les spacieux bureaux des membres du cabinet, où la loi semble être une exception. «On se permet de fumer parce que ça ne gêne personne, explique l'un d'eux. Si quelqu'un fait une remarque, nous obtempérons.» Pour l'heure, aucun fumeur passif ne s'est risqué à contrarier son supérieur hiérarchique. Sans doute par crainte de «passer pour un chieur» , comme l'explique une secrétaire administrative.
Plus au sud, à proximité des bâtiments universitaires, le siège de Radio Campus. «Nous sommes une association, donc un espace de liberté , se défend Arnaud, président de la station. On ne va pas fliquer la centaine de bénévoles qui se croisent ici 24 heures sur 24.» Résultat : dès 19 heures, «le cône» ­ c'est le nom prédestiné du bâtiment ­ baigne dans un nuage de fumée.
Enfin, il y a ceux qui ne plaisantent pas avec la loi, comme dans cette brasserie de centre-ville. Les serveurs, qui côtoient toute la journée des clients clope au bec, doivent pointer avant de sortir en griller une. Consolation : cette mesure touche tout le monde, quel que soit son grade.

vendredi 9 mars 2007

Etats-Unis : interdiction de fumer en voiture en présence d'enfants

Par Séverine Alibeu - le Samedi 06 janvier 2007

Aux Etats-Unis, il faudra choisir entre fumer en voiture ou conduire ses enfants de moins de 6 ans à l'école ! Un ouragan de lois est passé à ce propos sur l'Arkansas, la Louisiane et le Texas : interdiction aux conducteurs de griller une cigarette au volant en transportant des enfants. L'Etat de Californie s'y met : une proposition de loi est au goût du jour au Parlement, interdisant la cigarette sur les plages, dans les parcs nationaux et dans les voitures transportant des enfants. Dans une tribune publiée par le quotidien USA Today, le représentant démocrate au parlement de l'Arkansas Bob Mathis qui a mis en place cette interdiction, a déclaré : "Les adultes ont-ils le droit d'exposer les enfants au tabagisme passif ? Ma réponse est non (...). Faire respirer de la fumée aux enfants est une forme d'abus envers les enfants". Si jamais l'automobiliste se fait attraper une cigarette à la main, il encourt une amende de 25 dollars. En Californie, elle équivaudrait à 100 dollars. Sept Etats et plusieurs villes envisagent de faire aussi cette guerre au tabagisme passif.